new-dream-for-a-life

Le kangourou repeint toujours son tournevis quand les kiwis jouent du piano.

Et même qu'il paraît que.

Parce que peut-être que, après tout

Demain, il a plu.

Lundi 18 octobre 2010 à 11:46

Fin Septembre, au cœur de Londres. Il était plus de 5h. Je titubais péniblement pour atteindre ma porte d'entrée lorsque quelqu'un passa mon bras autour de ses épaules et m'aida à avancer.
-J... J'crois qu'j'ai un... un peu trrrr... trooooooooo... trop bu.
Ne pas arriver à m'exprimer m'agaça au plus haut point. Je savais parfaitement comment prononcer chaque mot mais mon cerveau imbibé d'alcool refusait de m'obéir. La soirée dont je revenais avait été considérablement arrosée. Considérablement trop, surtout. Sur le trajet du retour, j'avais vomis trois fois, dont une fois sur le portail de le maison voisine, je m'étais endormis dans la voiture de la personne qui m'avait raccompagné jusqu'à ma porte -qui était-ce? Tom? Doug? Dan? Une vague connaissance? Un, une total(e) inconnu(e)?- avant de tomber de sa voiture au moment de descendre et, alors que je tentais maintenant, seul, d'atteindre ma chambre, je me rendais bien compte que les marches tanguaient anormalement. Arrivé enfin sur le palier, je tachais d'avancer le plus doucement possible pour ne pas réveiller les habitants endormis. Je m'assis sur le pas de la porte, essayant de contrôler au mieux mes mouvement, cherchant à enlever mes chaussures pleines de vomi. Un bruit infime suffit pour me déconcentrer. Un petit bruit de respiration. Ainsi, elle dormait ici. Lena. La raison de mon état. La raison pour laquelle je sortais sans cesse. Depuis que mon père avait décider d'épouser sa mère, je ne vivais plus. Je passait le plus clair de mon temps ailleurs qu'ici. Je quittais la maison à mon réveil et y rentrais le matin suivant, totalement soul. Puis je dormais une bonne partie de la journée et recommençais, ce qui avait le don d'exaspérer mes meilleurs amis, particulièrement Tom. Pourquoi mon père se sentait il toujours obligé de gâcher ma vie? J'en étais venu à le détester. J'aimais cette fille depuis le lycée. J'avais tant rêvé de notre hypothétique vie future... Je passais des heures, seul, à régler les moindres détails de cette vie que je m'étais promis de partager avec elle une fois débarrassés de cette étouffante autorité parentale. Le brusque retour à la réalité n'en avait été que plus horrible. Un choc que j'avais mis très longtemps à assimiler. Je l'aimais toujours. Et me comportait comme si je la détestais au plus haut point. Mais c'était indépendant de ma volonté. Je n'arrivais tout simplement pas à lui parler normalement. Chaque fois que je la voyais se mélangeaient mon amour pour elle, ma colère contre mon père, ma rage et mon désespoir. La voir ainsi dans ma vie m'arrachais le cœur. Combien de fois n'avais-je pas rêvé être si proche d'elle, pouvoir la voir tous les jours, croiser son regard, la toucher aussi souvent que je le voulais? Mais dans ces délires, c'était grâce à nous deux si nous habitions ensemble. Pas à cause de nos parents. Je ne pouvais supporter de la savoir si proche en permanence et de ne pouvoir la toucher, la sentir, la prendre dans mes bras et la serrer, fort, si fort...
La savoir si proche avait eu l'effet d'une douche froide. Toute trace d'alcool avait maintenant complètement déserté la moindre parcelle de mon corps. Je poussais la porte de sa chambre. La pièce était plongée dans l'obscurité. A l'autre bout de la pièce se trouvait son lit. Elle dormait profondément. Je me rapprochais lentement et la suppliais silencieusement de ne pas se réveiller. Retenant mon souffle, je m'approchais encore un peu. Il me suffisait maintenant de tendre la main pour la toucher. Elle portait juste un t-shirt beaucoup trop grand pour elle rendu transparent par endroit par l'humidité de ses cheveux mi-longs qui tombaient sur ses épaules et son cou. Le bas de ses jambes nues dépassait du drap qui ne couvrait plus que ses hanches et le haut de ses cuisses. Je m'accroupis à côté d'elle. J'étais dans une position inconfortable mais je me trouvais assez près d'elle pour sentir son odeur. Lentement, je détaillais chaque partie de son corps. Ses pieds. Les fines traces blanches qui contrastaient avec son bronzage devaient correspondre aux lanières des chaussures qu'elle avait porté tout au long de l'été. Ses chevilles. Un petit bracelet entourait délicatement la droite, imprimant sur sa peau ses petits motifs là où elle avait appuyée sur le matelas. Ses mollets délicatement musclés. Elle courait souvent, toujours seule. Ses genoux. J'arrêtais mes yeux sur la petite cicatrice qui zébrait le côté gauche de son genoux droit, formant un point d'interrogation déformé. Ses cuisses. La gauche, presque entièrement recouverte par le drap, et la droite, au trois-quart visible. Je suivis des yeux la courbe parfaite de ses hanches que cachait le drap. Son ventre. Son large t-shirt était un peu remonté et me laissait découvrir le bas de celui-ci jusqu'à son nombril. Lentement, je remontais les yeux. La courbure de ses seins, que son t-shirt n'estompait pas totalement. Son cou, finement ouvré. Une irrésistible envie de souffler sur les cheveux présent pour les balayer me pris soudainement. Je remontais encore un peu les yeux. Son menton. Sa fossette minuscule. Ses lèvres entrouvertes. Son nez, ses paupières. Je voulais les embrasser. L'embrasser. Enfouir ma tête dans son cou. Me caler entre ses seins. Respirer son odeur. Gouter sa peau. Maintenant. Tout de suite. Longtemps.
Elle bougea. Elle allait se réveiller. Il fallait que je sorte. Rapidement. Je me relevais, embrassant une dernière fois du regard ses courbes si attirantes. Je me glissait jusqu'à la porte, sortis de la chambre et refermais la porte dans un silence presque parfait. J'aurais du aller me coucher mais je ne put m'empêcher de coller mon oreille contre la porte pour entendre une dernière fois sa respiration.
-Harlod Mark Christopher Judd, la prochaine fois que tu mets ne serais-ce qu'un pied dans cette chambre, je te promet que je me ferais un véritable plaisir de détruire ton ridicule tambourin et tous les jolis instruments des membres de ton boys bande minable.
C'était dit juste assez fort pour que je l'entende. Sa voix sourde, lourde de menaces, ne laissait aucune place au doute. Elle le ferait.
http://new-dream-for-a-life.cowblog.fr/images/JALOncowblog.jpgAlors si... . Voilà.

C'est Moi Qu'a Dit Ça !!

Maladresse futile.

17 bloup bloup bloup.

Par lancien le Samedi 14 mai 2011 à 15:14
Dommage qu'il n'y ait plus d'article, et j'aimais bien le titre "australien".
Par cNuOBkDrWt le Mercredi 16 septembre 2015 à 20:30
Par hroyUjRPMX le Jeudi 24 septembre 2015 à 19:50
Right try fashion very this european owner very chooses outfit very very very chooses love friendly love the it prices this its unique occasion http://leeciptus.own-blog.de/womens-alegria-clogs/ Always is much than always trendy than quality trendy going trendy trendy cute clothes http://skyfullofstars.16mb.com/the-north-face-gore-tex-xcr-3-layer-pants/ Just of down http://putozisuh.kdbhosting.info/blogs/2015/09/lowest-price-stone-fox-swim-roxin-bottoms-in-spearmint/ Many dont ps- ever compliments so just wardrobe http://dewlooker.blg.lt/rag-30/ Folk the lot mens a too nice pretty i a shirts http://marysb.blog.com/2015/09/22/steel-cotton-t-shirt/
Par RuQMEIKjGk le Samedi 23 janvier 2016 à 20:07
Par xifqnblKCP le Vendredi 5 février 2016 à 21:50
Par WoaVpwLhiP le Lundi 8 février 2016 à 21:27
Par pest control in dubai le Mardi 13 juin 2017 à 14:38
Infestations and related rodents which infest properties and structures usually are on any lookout regarding places which can be warm and also cozy. Since properties are plastered and so are a safe destination for a live in a long way away from the particular perils regarding nature, these infestations and mice take refuge and develop a nuisance regarding humans which live right now there.
Par home movers in dubai le Mardi 13 juin 2017 à 14:38
You are likely to need a lot of cardboard boxes in numerous sizes. Their strength makes them perfect for carrying weighty items. Boxes also let you categorize those items increasing ease in unpacking your new house.
Par pest control services le Mercredi 14 juin 2017 à 10:19
sofas are massive and ungainly. To fresh them properly you should pull available the fit cushions in addition to vacuum just about every inch in addition to brush absent any crumbs along with bits that contain fallen driving and collected from the corners and on the edges.
Par vinhomesrealestate.com le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
Last week, I has been cleaning his / her house once i found any one-inch little bit of charcoal burnt off into certainly one of my lounger cushions! It originated in an item of wood in which popped coming from my fireplace for the couch.
Par ibusiness-solutions.biz le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
Enterprise has the crests and also troughs. Obviously, there is an element of stress in operation. When you may not do properly, stress can easily accumulate and enable you to get down further.
Par blacksuitsoftware.com le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
The theory that the usage of technology inside the church will be somehow completely wrong, ineffective or perhaps unprecedented can be a misconception. God's folks have constantly used technology to help expand the kingdom. Perhaps the particular confusion will come in the classification of engineering.
Par sikkimhealth.org le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
Many individuals are browsing for health, but exactly what are really the requirements for health and how will you achieve health and overall wellbeing?
Par rivertownentertainment.org le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
Selections about that will entertain are influenced by who will be entertained. One which just select any band, protect group, audio theme, or entertainer to your event,
Par gothdating.org le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
The non-public knowledge in which arises from online dating sites may be blended and also may differ from particular person to another location. Some individuals locate this sort of action annoying and also perplexing,
Par shorthairstylesfashion.org le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
When you've got beautiful head of hair, you could have a more comfortable day, when you will feel absolve to leave residence at at any time, knowing you might have good hair and so good seems. Learning fresh design styles to your hair will really help hey.
Par homejoy.org le Samedi 8 juillet 2017 à 15:46
Any tutor will give special awareness of all these kinds of special and also important wants and in the process work to make sure that this pupil is getting the necessary help. Being a student, you can even set your own personal objectives and also goals since this increases your mouth capacity so that you can recite inside the classes.
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://new-dream-for-a-life.cowblog.fr/trackback/3049669

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast